CAREP

Centre Académique de Ressources pour l'éducation prioritaire
  Accueil > Partager > Les réseaux > REP+ Robert Doisneau, Clichy-sous-Bois - Présentation du projet pédagogique (...)

REP+ Robert Doisneau, Clichy-sous-Bois - Présentation du projet pédagogique (volet 1) : Favoriser un parcours de la réussite adapté à chaque élève

10 / 05 / 2016 | Fabien AUDY


Le réseau "Robert Doisneau" est constitué par le collège Robert Doisneau, les écoles élémentaires Paul Eluard, Paul Vaillant Couturier 1, Paul Vaillant Couturier 2, Maxime Henriet et les écoles maternelles Paul Eluard, Paul Vaillant Couturier et Maxime Henriet. 2250 enfants/adolescents sont accueillis. Les écoles se trouvent à proximité du collège qui a été construit en 2003.


Ce réseau est situé à Clichy-sous-Bois. La population de Clichy-sous-Bois est l’une des plus jeunes d’Ile-de-France, avec 47 % de moins de 25 ans, contre 32 % pour la région. La population scolaire équivaut à celle d’une ville de 50 000 habitants alors qu’elle n’en compte que 28 300. On parle plus de 70 langues à Clichy. A Clichy-sous-Bois, plus du tiers des plus de 15 ans sont sans diplôme, alors que la moyenne nationale est de 20,7 %. Quand le chômage est de 12,8 % au niveau national, il est de dix points supérieur à Clichy (23,5 %), mais seulement de 9 % au Raincy. Ce sont les jeunes qui en souffrent le plus (32 % chez les 15-24 ans contre 26,8 % au niveau national).


Le fort partenariat qui existe entre le REP+ et la politique de la ville représente un de ses atouts.


Il permet en effet aux dispositifs présents sur la ville et à ceux de l’Education nationale d’être mis en cohérence et de s’inscrire dans la complémentarité. A titre d’exemple, cela a rendu possible une mutualisation des ressources de l’accompagnement éducatif et des ateliers péri-éducatifs et donc une meilleure prise en charge hors temps scolaire des élèves.


Le comité de pilotage* de ce REP+ se réunit régulièrement et accompagne les équipes pédagogiques et éducatives dans l’analyse des besoins des élèves et la mise ne place de pratiques visant à réduire l’impact des inégalités sociales et économiques sur la réussite des élèves.


*Equipe :


M. Vitale, IA-IPR référent du REP+ - Mme Fougère, Principale du collège - M. Chleq, IEN - Mme Moreau, principale adjointe - M. Da Silva, Conseiller pédagogique - M. Audy, Formateur Académique REP+ - Directeurs d’écoles maternelles et élémentaires du réseau - Représentants de la Ville et du Conseil Départemental - Professeurs de collège intervenant dans le 1er degré - Mme Kusek, coordonnatrice du réseau.


Professeurs de collège intervenant dans le 1er degré - Mme Kusek, coordonnatrice du réseau.


1. Favoriser un parcours de la réussite adapté à chaque élève.


A. Développer des dispositifs et des stratégies pédagogiques adaptées aux besoins des élèves :


Assurer la continuité des apprentissages école - collège, dans le cadre du réseau ECLAIR grâce à un pilotage commun (comité de pilotage), grâce à des personnels intervenant dans le premier et le second degrés (quatre professeurs supplémentaires, trois autres enseignants et quatre assistants pédagogiques), grâce à des dispositifs communs (co-intervention en français, mathématiques, anglais et EPS), grâce à des projets communs, de la maternelle à la 5ème, dans l’objectif de l’acquisition du socle commun de connaissances et de compétences :


* Projets de lecture et de production d’écrits conduits en français autour de la mythologie et du thème de « L’Immeuble » sur quatre classes de CM2 ; un atelier bibliothèque ;


* En mathématiques, co-interventions sur quatre classes de CM2, centrées sur la géométrie et la résolution de problèmes ;


* En EPS, pratique de l’escalade, au gymnase du collège, de la danse, avec une chorégraphie au forum artistique de la ville en fin d’année, et de la course d’orientation dans six classes du CE2 au CM2, dans deux écoles du réseau ;


* Initiation à l’allemand pour six classes de CM2 ;


* Projet sur le thème d’un petit déjeuner équilibré avec présentation par les élèves du pôle d’excellence de 5ème du travail effectué avec la collaboration de la Maison de la diététique pour tous à deux classes de CE2 et CM1 ; des binômes 1er et 2nd degrés ont ensuite finalisé un livret et l’action a été » finalisée par un petit déjeuner commun ;


* Projet de circonscription CM2 - 6ème sur le parc de la Fosse Maussoin, en partenariat avec le Conseil départemental : concours photo macro au cours de deux séances de découverte de la faune et de la flore et une demi-journée de restitution en mai 2015 ;


* Un atelier informatique sur trois classes de grande section.


Depuis 2012, la planification annuelle de cinq temps de concertation inter-degrés avait permis un véritable travail d’équipe. Depuis le mois d’avril 2014, la mise en place du cycle CM1- CM2 - 6ème est une réalité sur le réseau, avec la première réunion du conseil écoles-collège, instance officielle de réflexion entre les enseignants. Le conseil a choisi trois axes de travail pour l’année scolaire 2014 - 2015, au cours de laquelle il s’est réuni deux fois : les outils d’évaluation, l’oral et la citoyenneté.


Le suivi des élèves au niveau de ce qui est devenu le cycle 3 de la scolarité s’est concrétisé par la participation de deux professeurs des écoles aux conseils des classes regroupant plusieurs de leurs anciens élèves.


L’accompagnement personnalisé en 6ème  : Tous les élèves du niveau en ont bénéficié, sur un créneau unique, fixé de 16 h à 17 h. Chaque classe a été concernée à raison de deux heures hebdomadaires. Douze enseignants, dont le professeur documentaliste, de cinq disciplines différentes, et deux assistants pédagogiques ont réparti les élèves dans des groupes de besoins, selon leurs résultats aux évaluations de français, mathématiques et anglais de fin de CM2. Dans le cadre des PPRE, les plus fragiles ont été pris en charge pour acquérir des compétences disciplinaires ou transversales (Maîtrise de la langue) ; les plus autonomes ont été accompagnés dans un dispositif d’aide aux devoirs. Un bilan a été effectué en fin de chaque période et les groupes modulés. Le bilan final a permis de listés les élèves relevant d’un accompagnement personnalisé en 5ème.


Le suivi personnalisé en 3ème : toutes les classes de 3ème ont bénéficié d’une heure hebdomadaire de co-intervention en mathématiques, axée sur la prise en charge des élèves en difficulté. Une quinzaine d’élèves, dont les résultats fragiles en mathématiques risquaient de compromettre une poursuite d’études dans la voie générale et technologique, ont été accompagnés à raison d’une heure hebdomadaire pour acquérir et conforter les connaissances et compétences attendues en 2nde GT.


La personnalisation des parcours, en particulier dans le cadre d’un PPRE pour les plus fragiles, vise à permettre à chaque élève d’atteindre à la validation progressive du socle commun sans en passer par le doublement (dont aucun n’a été prononcé en fin d’année scolaire) et à construire un projet personnel conforme à ses centres d’intérêt et à ses capacités. L’objectif final de ces dispositifs est la prévention du décrochage scolaire.


B. Assurer l’obligation scolaire : prévenir et traiter le décrochage :


La priorité accordée au décrochage depuis cinq ans a eu des effets sensibles, bien qu’irréguliers selon les niveaux et les périodes de l’année. Le décrochage se manifeste d’abord par les absences et les retards mais aussi par des stratégies mises en place par les élèves pour se faire exclure de certains cours. La prévention du décrochage est conduite en lien étroit avec les familles : elles sont contactées quotidiennement par appel téléphonique dès la première heure de cours de la journée.


Le Groupe de Prévention du Décrochage Scolaire (direction, COP, CPE, professeurs principaux) se réunit après les vacances de la Toussaint à échéances régulières pour construire avec l’élève de 4ème et 3ème en voie de décrochage et sa famille un projet d’orientation motivant et remobilisateur.


La lutte contre le décrochage passe également par le recours limité aux exclusions temporaires de l’établissement en donnant la priorité aux exclusions à l’interne et en faisant appel au dispositif ACTE de la Réussite éducative. Une orientation en dispositif relais est proposée lorsque le cadre du collège et d’une classe banale n’apparaît plus adapté et qu’une rescolarisation, voire une resocialisation, s’avère nécessaire.


C. Aider chaque élève à construire son projet personnel :


L’éducation à l’orientation à partir de la 5ème : le Parcours Avenir est un projet conduit sur l’année en heure vie de classe et évalué au cours d’un oral, dont les membres des jurys rassemblent toutes les catégories de personnels et, depuis deux ans, les parents ; les élèves présentent le métier sur lequel ils ont effectué des


recherches avec leur professeur principal éventuellement avec un support numérique et l’illustration qu’ils en ont faite avec leur enseignants d’Arts Plastiques.


La découverte professionnelle en 4ème, ancien dispositif expérimental, a concerné 24 élèves, issus de quatre classes ; répartis dans deux groupes, ils ont été pris en charge à raison d’une heure hebdomadaire, par un enseignant, une CPE et une AP, qui les ont accompagnés dans la construction de leur projet, à travers des stages en entreprises, des visites d’entreprises, des recherches...


Ce dispositif se poursuit en 3ème DP (selon les textes réglementaires), dont le groupe est issu de trois classes ; deux enseignants, une CPE et deux AP ont suivi dix-huit élèves issus de trois classes différentes.


Dans le cadre du programme Erasmus, une action de coopération en matière d’innovation et d’échanges de bonnes pratiques a été conduite par M. Audy avec les 40 élèves de DP des deux niveaux. Le projet, programmé sur deux ans, consiste à construire un parcours d’orientation à travers la valorisation de l’apprentissage, en s’appuyant sur la filière du numérique ; il est conduit conjointement par le Conseil départemental, le CFA des métiers de la communication visuelle et du multimédia de Bagnolet, la Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE) et deux partenaires européens, l’Allemagne et l’Espagne.


Le collège a organisé, en mars 2015, pour la seconde année consécutive, un forum des métiers à destination des élèves de 5ème et de 4ème, qui, vu l’ampleur prise par cette manifestation, a investi l’Espace 93, pour une journée complète. Il a été organisé par les élèves de 4ème DP, tant pour la sollicitation des parents et la communication autour de l’événement en amont que pour l’accueil des participants et des visiteurs le jour J ; il a réuni douze parents d’élèves, qui se sont libérés de leurs obligations professionnelles pour venir présenter leur métier aux collégiens, et trente-huit intervenants extérieurs : HSBC, ORANGE, CD93, LYOVEL, PÔLE EMPLOI, RADIO FRANCE, ASSOCIATION ENERGIE, SALVIA DEVELOPPEMENT, FRANCE TELEVISIONS, MAIRIE, POLICE, LVMH, LVMH, RATP.


Les stages d’observation en entreprises : tous les élèves de 3ème et les élèves de 4ème DP ont bénéficié de stages d’une semaine dans des entreprises (Orange, Europe 1, BNP Paribas, Mondial Assistance, HSBC, Louis Vuitton, Salvia Développement, Association Energie, Air France…), des hôpitaux (Assistance publique des hôpitaux de Paris, Hôpital Jean Verdier), des lieux culturels (Muséum National d’Histoire Naturelle), des écoles du premier degré, des services municipaux et départementaux, des lieux prestigieux (Sénat,).


Les élèves découvrent des métiers en lien avec leurs vœux professionnels et rédigent un rapport de stage, qui donne lieu à une soutenance à l’oral, au mois de mai, devant un jury composé de deux personnels de catégories différentes et de parents.

 

Sites Favoris

- OZP - Observatoire des Zones Prioritaires

L’association « Observatoire des Zones Prioritaires » (OZP), créée en 1990, a pour objectif de favoriser les échanges et la réflexion sur l’éducation prioritaire et plus largement sur la lutte contre l’échec scolaire et l’exclusion dans les territoires de la politique de la Ville.

Centre Alain Savary - Education prioritaire - ifé

Le centre de recherche Alain Savary sur l’éducation prioritaire fait partie de l’institut français de l’éducation, composante de l’ENS de Lyon.

Éducation prioritaire

Le site de référence sur les problématiques de l’éducation prioritaire.

La nouvelle éducation prioritaire - La refondation de l’éducation prioritaire - Éduscol

Rubrique dédiée à la refondation de l’éducation prioritaire sur le site "Eduscol"