CAREP

Centre Académique de Ressources pour l'éducation prioritaire
  Accueil > Partager > Les réseaux > REP+ Robert Doisneau, Clichy-sous-Bois - Présentation du projet pédagogique (...)

REP+ Robert Doisneau, Clichy-sous-Bois - Présentation du projet pédagogique (volet 2) : Donner de l’ambition à tous les élèves et développer leur culture générale

16 / 05 / 2016 | Fabien AUDY


Le réseau "Robert Doisneau" est constitué par le collège Robert Doisneau, les écoles élémentaires Paul Eluard, Paul Vaillant Couturier 1, Paul Vaillant Couturier 2, Maxime Henriet et les écoles maternelles Paul Eluard, Paul Vaillant Couturier et Maxime Henriet. 2250 enfants/adolescents sont accueillis.
Les écoles se trouvent à proximité du collège qui a été construit en 2003.


Ce réseau est situé à Clichy-sous-Bois. La population de Clichy-sous-Bois est l’une des plus jeunes d’Ile-de-France, avec 47 % de moins de 25 ans, contre 32 % pour la région. La population scolaire équivaut à celle d’une ville de 50 000 habitants alors qu’elle n’en compte que 28 300. On parle plus de 70 langues à Clichy.
A Clichy-sous-Bois, plus du tiers des plus de 15 ans sont sans diplôme, alors que la moyenne nationale est de 20,7 %.
Quand le chômage est de 12,8 % au niveau national, il est de dix points supérieur à Clichy (23,5 %), mais seulement de 9 % au Raincy.
Ce sont les jeunes qui en souffrent le plus (32 % chez les 15-24 ans contre 26,8 % au niveau national).


Le fort partenariat qui existe entre le REP+ et la politique de la ville représente un de ses atouts.
Il permet en effet aux dispositifs présents sur la ville et à ceux de l’Education nationale d’être mis en cohérence et de s’inscrire dans la complémentarité. A titre d’exemple, cela a rendu possible une mutualisation des ressources de l’accompagnement éducatif et des ateliers péri-éducatifs et donc une meilleure prise en charge hors temps scolaire des élèves.


Le comité de pilotage* de ce REP+ se réunit régulièrement et accompagne les équipes pédagogiques et éducatives dans l’analyse des besoins des élèves et la mise ne place de pratiques visant à réduire l’impact des inégalités sociales et économiques sur la réussite des élèves.


*Equipe :
M. Vitale, IA-IPR référent du REP+ - Mme Fougère, Principale du collège - M. Chleq, IEN - Mme Moreau, principale adjointe - M. Da Silva, Conseiller pédagogique - M. Audy, Formateur Académique REP+ - Directeurs d’écoles maternelles et élémentaires du réseau - Représentants de la Ville et du Conseil Départemental - Professeurs de collège intervenant dans le 1er degré - Mme Kusek, coordonnatrice du réseau.


2. Donner de l’ambition à tous les élèves et développer leur culture générale


A. Développer la voie de l’excellence :
Les pôles d’excellence scientifique et littéraire ont réuni, à raison d’une heure hebdomadaire, pour la troisième année consécutive, les élèves de 4ème et de 3ème. Les projets scientifiques ont été conduits en SVT et chimie en vue de redorer le blason des sciences aux yeux des élèves, de leur faire découvrir les métiers scientifiques, de les sensibiliser au développement durable (tri sélectif, gestion de l’eau…) et de développer la liaison inter-degrés (CE2 - 5èmeet 4ème). En 4ème, les élèves du pôle se sont glissés dans la peau de chercheurs scientifiques (observation de cellules, dissections, cuisine moléculaire, extraction et utilisation de pigments naturels, de parfums, fabrication d’arômes) ; ils ont réalisé une maquette de volcan et, en partenariat avec l’Observatoire de Paris, une maquette du système solaire.
Le pôle d’excellence littéraire, composé d’une quinzaine d’élèves de 3ème a travaillé sur les écrits de presse.


B. Valoriser les acquis, les progrès et les réussites des élèves :
L’expérimentation de la classe sans notes suivie par la MAPIE du Rectorat s’est poursuivie, pour la troisième année, en 4ème, avec une équipe d’enseignants volontaires globalement reconduite. Le noyau d’élèves est resté le même, accru de trois élèves, dont un élève dyslexique avec AVS, après le départ de deux élèves absentéistes qui ne profitaient pas du dispositif. L’évaluation par compétences, concrétisée par un code de couleurs, a permis aux élèves d’être davantage associés à leur progression et de mieux comprendre leurs résultats ; un bulletin élaboré par l’équipe à la fois comme outil d’évaluation et de communication a permis aux parents de mieux appréhender les contenus des enseignements et les savoir-faire attendus, de mieux percevoir les progrès réalisés par leurs enfants et de se familiariser avec le socle commun de connaissances et de compétences. Les enseignants ont travaillé sur des compétences transversales et disciplinaires dans l’objectif de mieux cibler les difficultés de chaque élève, de valoriser ses acquis, de lui redonner confiance en ses capacités de réussir, de supprimer la compétition et la pression exercée par l’évaluation chiffrée. Les résultats se sont révélés meilleurs que dans les autres classes, en mathématiques notamment. Le bilan dressé par les élèves, qui ont réagi différemment lors de la réintroduction des notes au second trimestre, est très positif.


C. Développer la curiosité et la culture générale des élèves
Le CDI a poursuivi ses actions sur le plaisir de lire : M. Hammoudi a poursuivi l’atelier lecture, chaque vendredi sur la pause méridienne, en partenariat avec la Bibliothèque Municipale. Cet atelier, conduit pour la troisième année consécutive, continue d’attirer et de fidéliser des élèves de tous niveaux, y compris de 3ème ! Les dix-huit élèves de l’atelier ont la possibilité d’emprunter jusqu’à cinq ouvrages par mois et échangent autour de leurs lectures : sur les trente-trois fiches de lecture élaborées par les élèves des trois collèges de Clichy et intégrées, en fin d’année scolaire à une brochure publiée par la bibliothèque, vingt-cinq ont été rédigées par les élèves du club de lecture de Robert Doisneau. En décembre, ils sont allés au salon du livre de Montreuil. Ils ont également participé à un atelier BD de quatre heures animé par Pierre Fouillet, dessinateur -illustrateur. Ils ont par ailleurs participé au prix littéraire Mangawa autour de quinze titres.
Un club Manga s’est réuni tous les jeudis, sur la pause méridienne : lecture de mangas de qualité proposés par une librairie spécialisée et discussions sur les ouvrages ; diffusion d’animes (dessins animés) d’Hayao Miyazaki, dont « Princesse Monoké » et « Le Château dans le ciel », qui ont fait l’objets de travaux et de recherches, réunis dans un dossier exposé en fin d’année au CDI.
L’arbre à lectures a été alimenté régulièrement par les élèves volontaires, qui rendent compte, sous forme de textes, illustrations, BD, découpages, accrochés aux branches métalliques de l’arbre, de leurs coups de cœur, à destination de leurs camarades.
Dans le cadre du projet académique Dynamique lecture, M. Hammoudi a initié un atelier d’initiation à la recherche documentaire et a assuré, avec une enseignante de lettres, la co-animation, dans une classe de 6ème, d’une chasse aux trésors dont l’objectif était la familiarisation avec le CDI. Il a également organisé des semaines thématiques sur les genres littéraires.


De nombreux projets pédagogiques ont été conduits en interdisciplinarité et souvent en lien avec des partenaires extérieurs, dans l’objectif de faire acquérir connaissances et compétences du socle commun en croisant les approches et les regards disciplinaires :
La classe d’UPE2A a réalisé un parcours culturel avec le Festival Côté Court.
Deux classes de 6ème se sont investies dans un projet sport - santé, dont les objectifs étaient de modifier les représentations des élèves au sujet de leurs santé, de leur alimentation et du développement durable, tout en les responsabilisant dans chacun de ces domaines. Les temps forts de ce projet ont été la visite de la ferme de Mauperthuis et du parc du Sausset, le séjour au ski, à la station des Sept Laux, et la découverte du monde des sportifs de haut niveau, lors de la rencontre des handballeurs de Tremblay-en-France. Des séances d’entretien et d’exploitation du jardin pédagogique du collège créé l’année précédente ont ponctué le projet tout au long de l’année.
Sur une classe de 5ème, a été conduit, en histoire et en anglais, à raison de deux heures hebdomadaires, un IDD sur la piraterie dans les Caraïbes au XVIIème, qui a donné lieu à un film d’animation en anglais, projeté lors de la journée de restitution du collège. une classe de 5ème a travaillé en IDD SVT-Sciences physiques sur un parcours eau et les métiers d’égoutier et de technicien de l’eau, financé par le Conseil général ;
Les élèves de la section européenne de 4ème ont travaillé à raison d’une heure hebdomadaire semestrielle, dans le cadre d’un IDD en histoire et anglais, sur la place et l’évolution du rôle de la femme au XIXème siècle ; le support utilisé était la série Downton Abbey ; lors de la journée de restitution, une conférence sur cette thématique, rédigée et préparée par les élèves, a été présentée aux familles.
Une autre classe de 4ème a réalisé, dans un IDD français – histoire, des productions vidéo publicitaires pour des produits inventés par les élèves.
Une classe de 4ème a travaillé, en partenariat CAC avec la compagnie La Tortue, sur On ne badine pas avec l’amour : étude, rédaction, mise en scène et jeu théâtral lors de la journée de restitution au collège ;
Deux autres classes de 4ème ont entamé un projet sur deux ans, intitulé Gaudi et le modernisme catalan, en espagnol et arts plastiques : après une correspondance avec des collégiens catalans, ils les ont rencontrés lors d’un séjour à Barcelone et ont exposé leurs carnets de voyages lors de la journée de restitution du collège. En parallèle avec la découverte d’un pays européen, de sa culture et de l’un de ses artistes emblématiques, les élèves appréhendent, en partenariat avec le lycée professionnel des métiers Claude-Nicolas Ledoux de Pavillons-sous-Bois, les formations du bâtiment, dont celle du CAP carreleur ; ils expérimenteront concrètement l’exercice de ce métier en réalisant cette année une fresque en trencadis, technique de mosaïque carrelée, au collège.
Un projet CAC, en partenariat avec la compagnie de Jean-Michel Rabeux, a été conduit sur une classe de 3ème


Favoriser l’apprentissage des langues à travers des projets d’ouverture à l’international : Le projet Comenius, construit en lien avec des partenaires du Danemark, de l’Espagne et de la Pologne, a démarré en 2013 - 2014 sur le niveau 4ème, avec vingt-quatre élèves volontaires. Il a gardé le même format : des ateliers qui se sont déroulés sur la pause méridienne et pendant les différentes sessions de l’Ecole ouverte. Les élèves ont fait deux séjours, un en Pologne et un en Espagne, à la rencontre de deux cultures, de deux systèmes éducatifs. Les productions d’élèves ont été présentées aux parents lors de la journée de restitution de fin d’année. Une plaque Comenius a été inaugurée en présence des familles et de M. le Maire à l’issue d’une rétrospective globale du projet le 18 septembre dernier.


Les sorties organisées en cours ou en fin de projets et les voyages, temps forts des progressions et projets pédagogiques :

  • Arles : les 15 et 16 septembre, pour l’évènement « La Rentrée en images en Arles », dans le cadre du projet des Clics et des Classes, conduit l’année précédente ;
  • Voyage en Espagne, à Madrid : projet Comenius, du 6 au 10 octobre 2014, 14 élèves de 3ème ;
  • Voyage au ski, à la station des Sept-Laux : du 22 au 28 mars 2015, pour deux classes de 6ème ;
  • Voyage en Pologne : du 23 au 28 mars 2015, projet Coménius, 14 élèves de 3ème ;
  • Voyage au Danemark : projet Coménius, du 5 au 9 mai 2015, 14 élèves de 3ème ;
  • Voyage à Saint-Malo : du 11 au 15 mai 2015, une classe de 5ème et élèves du pôle d’excellence scientifique du niveau ;
  • Voyage à Barcelone : du 18 au 22 mai, élèves de 4ème.
 

Sites Favoris

- OZP - Observatoire des Zones Prioritaires

L’association « Observatoire des Zones Prioritaires » (OZP), créée en 1990, a pour objectif de favoriser les échanges et la réflexion sur l’éducation prioritaire et plus largement sur la lutte contre l’échec scolaire et l’exclusion dans les territoires de la politique de la Ville.

Centre Alain Savary - Education prioritaire - ifé

Le centre de recherche Alain Savary sur l’éducation prioritaire fait partie de l’institut français de l’éducation, composante de l’ENS de Lyon.

Éducation prioritaire

Le site de référence sur les problématiques de l’éducation prioritaire.

La nouvelle éducation prioritaire - La refondation de l’éducation prioritaire - Éduscol

Rubrique dédiée à la refondation de l’éducation prioritaire sur le site "Eduscol"